Bienvenue au TGS, temple de la “Companion”, aussi appelée “Booth Babes”

On enchaîne les photos, en fonction de ses affinités :

Les filles en groupes

Les filles en robe du soir

Le cosplay “Harem”, un marronnier signé Ryû ga gotoku, un peu décevant cette année car moins de filles mais aussi interdiction de monter avec elle sur le canap’ pour la photo.

La fille à lunettes

“ne, sugoi, ne ne…”

 

L’idol venue pour les télés et qu’on espionne avec le zoom de son nouvel appareil

La meuf qui s’y connait en jeu vidéo (guess who)

Mais alors que je m’ennuyais en attendant mon tour pour random robot game, une borne était marquée “en révision”. Mensonge. En fait, ils l’avaient éteint pour qu’une idol-doubleuse-loli-chanteuse-whatever puisse poser en jouant avec des Gundam. Science fiction.

Et là, comme un éclair de lucidité:

 

OUI. Assez de ces articles booth babes nuls, il faut parler de l’essentiel. La fatigue allant de paire avec la lucidité; voici donc le premier Tokyo Fetish Game Show.

Ce que vous n’y verrez pas, c’est ça:

Les pompes-guêtres,  comme une fin de cosplay paresseux, qu’on voit très souvent chez les hôtesses déguisées en femme-chat. C’est non.

Ce qu’on veut ici c’est de la qualité :

Deux paires de bottes qui se rencontrent et qui discutent :

La botte bobo

La bottine de cosplay

La botte de Konami, toujours un succès

La botte SF-Pop

La botte wanabee

La botte qui parle à sa chef

Les bottes concurentes

La botte de la différence

Les pompes à talon car on est la gauche plurielle:

La pompe qui te dit que tu vas jouer à un jeu militaire:

La fantasie

La botte est déterminante pour un bon salon. Par exemple Square Enix… Hé bien toutes leurs hôtesses étaient en basket. OUI, EN BASKET. Ils se sont pris pour Nintendo à faire copain-copain ou quoi ?!

Heureusement Capcom est là pour faire revivre l’harmonie des bottes noires + mini-short vinyl.

Merci Capcom.  Best stand 2011 du TGS.