Et maintenant, grâce à mon ami Youtube, un indice pour vous, qui êtes devant votre écran.
  • #1 written by Nina
    about 10 years ago

    Au XVIIIe siècle, Rousseau vola un ruban. Au XXIe, un écolier cambrioleur porte son nom. Hasard?

    Bon, plus sérieusement, j’ai pas compris ce qu’ils disaient dans la pub mais j’avoue que quand il se met son masque fenêtre, ça m’a fait rigoler…

  • #2 written by tonyo
    about 10 years ago

    un jeu tres classos mais pas du tout import friendly, dommage

  • #3 written by Kamui
    about 10 years ago

    @Nina: mon dieu, le historical fact de ouf, on dirait une googleisation de Captain Algéria^^
    Désormais je foutrais des trucs explicatifs tirés de Youtube, ça parle bien.

    @Import unfriendly FTW !

  • #4 written by Nina
    about 10 years ago

    J’ai étudié le texte du ruban en 3e, je crois que j’en ai été traumatisée! ;) Mon prof de philo moderne nous a expliqué que Rousseau avait tellement culpabilisé de ce vol qui n’avait pas confessé dans le temps et qui avait été attribuée à sa copine qu’il a écrit "les confessions" pour se soulager…Trop fort ce Rousseau! :p

  • #5 written by Julien
    about 10 years ago

    Tu crois franchement que dix programmeurs japonais qui bossent sur un kid friendly en portant des chemises à carreau avaient l’intention de faire une référence à l’épisode du ruban :) ? Par contre, il y a une petite référence à Valkyrie no Densetsu dans la vidéo. Je n’avais pas percuté que c’était un Namco avant de voir ça.

    Tonyo : d’autant plus classos quand on est l’auteur d’un topic officiel sur GK, hein ?

  • #6 written by Kamui
    about 10 years ago

    Quel homme.

    @Julien: c’est de la réference culturelle de supermarché, peut-être que le mec savait hein, mais pour ce que ça devient^^ Aucun rapport avec Nietzsche, Xeno bidule, mais on mets quand même. Pareil pour Dante dans DMC, quoi.

  • #7 written by John constantine
    about 10 years ago

    Je crois que j’ai pas regardé la bonne vidéo, j’ai vu un masque du King Katamari, bon j’attendrai une version US avec un peu de chance…
    Sinon ô grand Kamuiras, sais tu ce que vaut Contact qui sort sur DS en septembre (en france) ?

  • #8 written by CoBeD
    about 10 years ago

    Ah l’incident du Ruban, ca rappelle le lycee…

    Le plus fun, c’est qu’en effet c’est la point de depart des Confessions, et que le but avoue de Rousseau la dedans est de prouver qu’il n’y a pas d’homme aussi bon et juste que lui.

    Il est vraiment fort Jean-Jacques:)

  • #9 written by Kamui
    about 10 years ago

    @John: testé en vite vu dans le Consoles + N°173. Pas scanné, mais v’la le texte:

    "> EXERGUE
    Zarbi-rpg
    > NOTE GLOBALE NOTE SUR 20
    11
    > TEXTE COURANT
    Il est de ces autres jeux que votre rédac chef vous tend avec un sourire aux lèvres en vous disant : « tiens Kamui, c’est un jeu tout bizarre, ça va te plaire ». Ouais, bah ce coup ci le casting était bon, mais le résultat est étrange. Produit par Grasshoper Manufacture à qui l’on doit Killer 7 et Samurai Champloo. Autant dire qu’il y a de quoi s’attendre à un truc barré. On ne sait déjà pas qui incarne vraiment, si c’est la main divine qui contrôle les gens, ou bien les personnages, un professeur un peu savant fou qui donne des instructions au personnage principal, un garçon qui s’échouera sur une plage. Vous me suivez ? Non ? C’est normal.
    >>Inter
    Mise en abîme
    Oui, Contact, derrière ses airs de ne pas y toucher est une mise en abîme, un action rpg au rythme lent, au message paradoxalement subversif. Un truc à signaler niveau gameplay, c’est quand même un passage de niveau évolutif tout en finesse. Mais Kierkegaard attend toujours son rpg."

    J’ai eu vent que la version US est passablement décalé, très barrée. Si tu veux un rpg dans l’"alternatif", vas y.
    Ah et ici, c’est Kamui ^^

    @Cobed:
    Rousseau, c’est typiquement le mec qu’on déteste au cours de son adolescence pour finalement n’en comprendre la portée qu’à 30 ans. Vraiment. La haine. Comme si on était obligé de faire une opposition droite/gauche, Rousseau/Voltaire etc.

  • #10 written by John constantine
    about 10 years ago

    Yeah merci mec !

    Pour Rousseau, effectivement au lycée, je l’ai détesté, mais le truc, c’est que derrière son air de romancier persécuté qui en fait toujours trop (enfin il était pas fan de Plutarque pour rien), déjà il avait de bonnes raisons, Voltaire l’a vraiment persécuté, le truc c’est que les profs de français préfèrent toujours Voltaire à Rousseau. Pauvre Jean-Jacques, il devait se déguiser en arménien pour vivre en paix les derniers temps de sa vie. Mais le truc, c’est que Rousseau est bien meilleur philosophe que romancier, je viens de finir mon mois d’Août avec un parrallèle "rêveries du promeneur solitaire" et contrat social avec l’Emile. Et il n’y a pas photo, autant son côté grandiloquent fataliste dans les rêveries est un poil lourd à digérer, autant avec l’Emile, il signe un des meilleurs livres du XVIIIème, l’Emile c’est la Republique de Platon adapté à l’enfance en France.
    Rousseau, génial.

    Voilà, désolé du monologue, je m’emporte dans de grands élans maintenant dès que j’entends Rousseau prononcé.

  • #11 written by Kamui
    about 10 years ago

    Feel free, mec, on est là pour ça. Voltaire, c’est l’altermondialiste des lumières, ils nous est toujours présenté comme le gars droit et honorable qu’il était, glissant ou n’évoquant qu’à demi mot son golden parachute de stock options etc. Alors que Rousseau, "il a abandonné ses enfants". Nemesis ! On te dit ça, t’as 15 ans, tu dois détester le bonhomme. "Comment peut-on "? Alors que bon, il a écrit des choses fabuleuses sur le fait d’être parent, sur son amour envers ses momes…
    En grandissant, en général, ce clivage gauche/droite littéraire vient à baisser, pour peu qu’on s’y interesse un peu.

  • #12 written by John constantine
    about 10 years ago

    Ha que je t’aime !
    Voltaire était loin d’être tout blanc, il a voulu faire lapider la maison de Rousseau en plus de faire brûler l’Emile.
    Après c’est vrai qu’à la base, le conflit vient un peu de Rousseau qui était jaloux du succès de Voltaire en Suisse.
    C’est marrant en vous lisant tous, j’ai l’impression que tout les profs de français sont obligés de dire que Rousseau était ignoble et de nous en dégouter, même le coup du ruban, notre prof avait énormément appuyé dessus, qu’il était pleurnichard, qu’il avait pas de couilles, etc…
    Une fois prof, j’irai contre les volontés de Segolène, et je dirai à mes élèves que Rousseau était fantastique.
    Dernièrement, je suis tombé sur un traité où il réinvente les notes de musiques en une suite de nombres, il avait quand même que ça à foutre, elle était belle la vie à son époque. : )

  • #13 written by CoBeD
    about 10 years ago

    C’est vrai que les profs au lycee ont tendance a presenter Voltaire sous un meilleur jour que Rousseau, du style Voltaire est brillant, drole, fin, humain (le tout meme si c’est un bourge), et Rousseau est juste grandiloquent, avec son cote "faites ce que je dis, mais pas ce que je fais", meme s’il ne dit pas que des conneries…

No trackbacks yet.