En ce moment, Final Fantasy XIII-2 tourne à plein régime. Impressions bientôt, ici et ailleurs.

Je n’avais pas besoin d’autres raisons pour vous proposer ce que je n’ai jamais fait, un best of de mes musiques préférées de la série.

10) Final Fantasy VII : One Winged Angel (musique de boss)

Les FF ont toujours besoin d’une musique un peu freaky pour les boss. On se souvient du rock étrange à la fin de Final Fantasy X. Mais One Winged Angel est vraiment une musique satanique, trop maléfique pour être à une place trop élevée de ce top personnel. Sa cadence, sa marche inexorable… Bon sang, j’imagine qu’Adolf Hitler se mettait ça pour se réveiller le matin.

9) Final Fantasy Type 0 :

Peu de gens ont joué à FF Type 0, peu de gens y joueront et c’est dommage car la plupart de ses remix sont plutôt bien fichus. Mais cette musique (“Coeur bouillonnant”, c’est le nom de la track en japonais, rien que ça) est celle que l’on entend systématiquement quand on se prépare à partir en mission. Et là, t’es dedans, t’as envie de frapper ton tambour et de gueuler avec eux, un peu comme avec le thème de Lee Pai Long d’Art of Fighting. Le mec qui prend cette BGM pour ses meetings de campagne, je vote pour lui.

8) Final Fantasy V : Hurry ! Hurry !

Je ne suis pas très fan de Final Fantasy V. Une intrigue limitée, un casting pauvre, des quiproquos venus de l’enfer 16 bits (“Oh tu es une fille ? Je croyais que tes pixels étaient ceux d’un homme”), ce genre de trucs. Il y a une douzaine d’années, c’était l’épisode culte car celui qui n’est jamais sorti en occident, jusqu’à ce qu’il sorte et que tout le monde s’en fiche. Mais les musiques de FFV… Isogé Isogé, Hurry Hurry balance en une poignée de secondes l’urgence de la situation.

7) Chocobo no Fushigi na Dungeon 2 : Intro

En traversant les vrai-faux couloirs de FFXIII-2 à dos de chocobo sur une musique géniale, comme un flash : il fallait que je mette dans cette liste une musique de Chocobo. Mais laquelle… Je me suis souvenu de Chocobo no Fushigi na Dungeon 2, plus narratif que le 1 où Shiroma faisait sa première apparition. Über cute. Tout y est super. Et surtout cette intro qui passe en revue le thème des Chocobo de multiples manières… En deux minutes, Square est monté à un niveau Disneyien. Si tu savais à quel point ce jeu est émouvant

6) Final Fantasy VII : Battle Theme

Ce n’est pas mon thème de combat préféré. Mais cette ritournelle a une portée qui la dépasse. C’est le premier rpg de Square sur CD-Rom. Qui commence par un Final Fantasy en plus. Merde, même pas, on y a joué sur le CD de démo offert avec Tobal N°1. T’imagine la pression, pour Uematsu, quand le train débarque dans un monde gris comme une usine du XIXème siècle anglais ? Il a juste composé le bon air au bon moment. Pépère.

5) FFVIII : Man with the machine gun (Thème de Laguna)

Certains diront qu’il n’y a pas grand chose à sauver de cette bluette qu’était Final Fantasy VIII. Ce serait un peu cruel pour le premier FF qui s’est affranchi (maladroitement) des MP. Mais on est pas là pour faire le procès en sorcellerie du plus mal aimé mais aussi du plus vendu des Final Fantasy. ‘fin au Japon au moins.

Mais quand a jailli de nulle part le thème de Laguna, le personnage le moins intéressant du cosmos avec Billy Hatcher. Et encore, Billy, y a des trucs à dire… mais donc, le thème de Laguna, dans ta face… Alors que jusque là, on roupillait un peu, dans FFVIII… Man, those were the days.

Et même si je ne suis d’habitude pas très fan des versions orchestrales des musiques de jeux vidéo (l’expérience originale, tu peux pas test), celle-là est une espèce de tourbillon d’originalité qui mérite l’écoute et qui aurait sans doute plus collé que le synthé, certes génial, mais un chouïa hors de propos.

4) FFXIII :  Saber’s Edge (Battle Theme)

S’il y a bien un truc à sauver dans FFXIII, c’est les combats. Et la musique des combats retranscrit assez bien ces lignes franches de gameplay ainsi que l’envolée du combat : quand tu gagnes, c’est à l’aise. Quand tu te fais pulvériser, c’est comme une merde (ou que ton leader meurt). À contrario, les combats fabuleux mais seamless comme les slips ne donnent rien vraiment d’épique à se mettre sous la dent.

3) Final Fantasy V : Lenna’s Theme

Comme je te l’ai déjà dit plus haut, Final Fantasy V, pas ma came. Et personnellement, I don’t give a shit about Lenna, je ne vois même plus très bien qui c’est. Mais ce thème est un chef d’oeuvre de minimalisme. Même si on ne veut pas la connaitre, cette Lenna, on est déjà triste quand vient son coup de blues réglementaire. C’est mon thème préféré non-combat préféré d’un Final Fantasy avec FFX et son To Zanarkand qui, lui, tentait une approche plus “Joe Hisaishi”.

2) Final Fantasy IV Battle Theme

On dit que c’est toujours le premier FF joué qui devient son préféré. FF IV est logiquement mon préféré. Sa musique des combats (et son overworld de maboule) est un mélange de ce qui fait l’efficacité Shonen du jeu, bien avant que les héros de FF ne deviennent des pleurnichards. C’est sans doute un des morceaux les plus radicaux qu’a composé Uematsu, surtout le passage où la mélodie enchaîne sur son deuxième loop. Awesome.

1) Final Fantasy V Battle Theme

Ma grand-mère me répétait souvent “De rien, faire un bonbon”. Cette expression venue de la froideur de la pauvreté en Russie résume bien cette musique de Final Fantasy V. T’as pas de support CD ? No sweat. T’as besoin de trompettes pour faire sentir l’héroïsme ? Mais pas de problème, Nobuo ? Y’en a pas mai tu les prends quand même. Quand je pense à une musique cool de combat de RPG, je ferme les yeux, et c’est FFV (et IV) qui sortent.

Okay, j’y retourne.