Novembre est toujours un mois compliqué. Il y a énormément de sorties (et décembre est pas mal dans le genre), la selec GK à préparer (et ça prend du temps) et puis aussi les articles de fin d’année pour Robotics (et ça aussi, je prends pas ça à la légère). Et j’ai un listing d’idées que j’aimerais bien développer encore ici, malgré le manque de temps aussi absurdes que ces mêmes idées. Même cet article, je croyais m’en sortir en foutant deux vidéos, un commentaire et finalement, je me retrouve à regarder des heures de publicités de jouets japonais. Évite, ce lien-là t’hypnotise 38 mn. Ou à le transformer en post moqueur d’unboxing de vieux jouets.

Mais tu le sais comme moi, les japonais, même avec un jouet tout simple, ils te mettent une voix avec réverbération, ça te donne l’impression que ça va régler tous les problèmes du monde, même le sort de la Grèce. “Il te le faut.”

 

J’ai pris cette décision, typique d’un homme marié sauf que ce n’est pas le cas, de ne plus acheter de toys. Trop encombrant*

 

*sauf les jouets que j’ai un jour possédé et que j’ai envie d’avoir en mains à nouveau. Bien sur, c’est pour étudier la place qu’ils prennent dans l’espace moderne, enfin je cherche encore une bonne excuse. La règle aussi, c’est pas plus d’un par an. Pas besoin de boite, ni des missiles que, de toute manière, je perdais. Damn, je retournerais bien dans le passé me mettre des claques.

Cet été, j’ai craqué pour Omega Supreme, (réédition, pas cher cousin !)

Pub TV de la joie de vivre qui ne retranscrit pas tout à fait la demi heure que tu mets pour le transformer :

 

Puis j’ai un peu dérogé à la règle en craquant sur le Condor Attacker de Gatchaman.

 

Je me demandais encore quelle sera l’étape d’après… Et là, mes yeux se sont posés sur cette publicité la plus fantastique de tous les temps.

Finalement, VIVEMENT l’année prochaine !