tentative de mois de mars

(aucun animal n’a été blessé pour cette chronique)

X-men 183 Milligan Larroca… Pauvre Milligan qu’est passé en mode dictée magique par l’éditeur en chef “on veut un crossover avec Apocalypse”… donc voilà donc le gros bougre qui revient, avec une subtilité bien à lui: il téléporte un sphinx dans le jardin de la Xmansion. Oui ca fait désordre d’un coup. Même les Marauders sont dans la place, victime de Famine. On rit bien devant autant de mégalomanie et de premier degré. Le traitre final fait plaisir à voir (jamais aimé SPOILER=”ce con”Gambit/SPOILER donc qu’il crève. Backup story toujours aussi pittoresque de Sunfire mais par P.Ferry, donc assez jolie. Bref pas si mauvais quand on voit que c’est totalement téléguidé par un mec qui s’en branle.

Xfactor 2+3 Et oui grâce aux reprints ultra rapide, 2 is mine et donc j’ai lu. Le ton est beaucoup plus dur que les Xfactor de David première période. Les temps sont aussi plus difficile, 90% des mutants ayant disparus, c’est d’ailleurs agréable que XFactor soit un des 2 3 comics qui y font référence, les autres éludant à peu près ce tragique évènement. Ici, il est tellement présent qu’une victime est même bientôt membre, Rictor, remonté des limbes de l’empire Marvel. Cool, personne ne l’utilisait. Et puis ses pouvoirs étaient sans importance. En même temps il aurait été intéressant de dépowerer Maddrox mais bon… lui crache des duplicatas schizo ce qui est aussi assez marrant. Mais globalement c’est sombre. Layla Miller tue même un keum… ce nom vous dit quelque chose ? Et oui c’est la mouflette alias plot device N°3 de Bendis (les autres seront évoqués plus bas dans le review de New Avengers, patience mon ami), celle qui est parachuté pour que le scénario de House of M avance. Mais en 8 numéros, on en sait pas plus sur elle. Tant mieux, autant que cela soit David qui nous en parle. Les dessins de Sook sont vraiment très bon, on regrette déjà son départ au deuxième numéro ? Espérons que le titre ne perde pas de sa classe qu’il a en ce moment, car c’est vraiment très bien écrit. Très drôle mais très sombre à la foi. Super !

__ Daredevil 82__ Premier numéro Bendis-less et sans Alex “he’ll be missed” Maleev. Ca va être chaud la relève. Et pourtant, l’équipe précédente a tellement foutu DD dans la merde, au bout du rouleau qu’une nouvelle ère immanquablement s’annonçait. Lark, c’est ultra joli. Vraiment. Ca émule parfaitement le style Bendis tout en restant parfaitement cohérent avec lui-même. Les dialogues sont bons, Foggy est bien utilisé et le suspense est là. Seul petite interrogation, il y a un nouveau DD à Hell’s Kitchen, ce qui disculperait bien sur Murdock… Mais voilà, Brubaker est capable de n’importe quel révisionnisme comics (voir Cap ou Deadly Genesis) donc je me méfie. Je laisserai tomber le titre s’il s’agit de: – Echo alias Shuriken in the ass’ Ninja – ou Bucky… Un run qui s’annonce chouette. Vivement la suite.

Xmen Deadly Genesis 4 Attention, ca fait méchamment tiépi, la meuf de Cockrum s’en retourne dans sa tombe. OMEGA SPOILAGE DE LA MORT T’ES PREVENU voilà qui est fait. Donc Xavier, juste avant Giant Size Xmen 1, le all new all différent, il était bien triste. Ses xmen avait disparu. Alors avant de prendre Cerebro et détecter des petits débutants tels que Colossus, Nightcrawler et Wolverine, il est allé voir Moira Mc Taggart. Pourquoi me direz-vous ? Et bien figurez vous qu’elle avait ses New Mutants à elle. Qu’elle entraînait sans que personne ne sache. Balaise non ? Et Xavier lui a taxé ces 4 mômes aux pouvoirs craignos, et semble-t-il, ils se sont fait zigouiller. Sauf donc, Gabriel Summers alias Vulcan, le petit frère caché de Scott, qui revient et décide de se venger. Bon passage ceci dit, Xavier utilise ses pouvoirs pour entraîner virtuellement les mômes, alors que ne s’écoule en vérité qu’une minute, les mômes en vivent 3 mois. Superbe idée pour ses pouvoirs télépathiques, mais qui fait de lui encore plus un salopard. D’ailleurs, on se demande pourquoi il a pas cherché à leur rajouter les nouveaux X-men qu’il a recrutés entre-temps. Tout cela défie la simple logique. Fallait-il tuer Banshee comme une mouche à merde pour une histoire aussi craignos ? Assurément pas. Brubaker fait encore une fois de la réécriture, après avoir quand même ramené Bucky, le seul mort plus mort encore qu’oncle Parker. On se demande comment un éditeur a pu donner son aval sur un pitch aussi naze… surtout que si Byrne avait terminé Hidden Years comme il le voulait, cela aurait foutu en l’air tout ce scénario, le rendant impossible. Mais même, Moira toute ces années si aimante de Xavier, elle lui en aurait JAMAIS tenu rigueur une seule fois ? Allons… Et Scott a rencontré son frère, et Xavier lui aurait lavé le cerveau pour qu’il ne sache pas qu’il a envoyé son propre frère à l’abattoir. Alors je veux bien, la norme aujourd’hui, c’est de réécrire Xavier comme un gros bâtard calculateur, une espèce de raclure de bidet idéologue, un José Bové sans la moustache et moins de cheveux. Mais franchement. Ca tient pas. Et surtout ca fouette. Laissons Gwen Stacy en paix. Bucky en paix. Qu’ils écrivent de nouvelles histoires plutôt que de réécrire les vieilles. Niveau dessin, Trevor Hairsine est encore une fois le bon casting, il ne fait plus que les cadres et les carrés épuisé qu’il est, le reste étant rempli par Scott Hanna qui fait du chouette boulot. Backup story consacré à Gabriel où il rencontre même Cyclops. Je vous avais dis que ça faisait pitié…

New Avengers 16

Ou le retour à la lenteur. On avait compris que le Shield parait en couille, ça ok. Que quelque chose se trame. Alors attention plot device n°2 de Bendis en action: un truc en feu débarque du ciel et explose en arrivant sur Terre. Je rappelle que le plot device N°1 étant “un des enfants de Magneto devient fou et c’est la merde, mais Dr Strange débarque pour expliquer qu’on s’est fait enfler 3 €” et surtout que cette idée d’un truc qui débarque du ciel, c’est la même idée, le même plot qui est en ce moment dans Powers… du même auteur. Mais attention, dans chacune des fois ça s’étale sur ouatemille page. Dans powers c’était 5 au moins, ici c’est… 9! Oui 9 pages qui ne servent à rien d’autre que raconter qu’un mec en feu déboule sur terre. 9 Pages (résumé inclus) ni très belle, ni très créative, que du splash ou double splash. Alors bon j’ai rien contre le “build up tension”, mais les Avengers viennent juste de s’assembler officiellement… au bout de 15 numéros !!! WTF ! Après attention, on va voir à quoi sert le build up. Iron Man parle à la nouvelle patronne du Shield (souvenez-vous, Madame Xerox dans les numéros de Finch)… Et donc bon, contre cette menace de flamme s’interpose Alpha Flight… attention, ca va vite. Double Spread où ils serrent les dents… on tourne la page et ils sont tous mort ! Oui oui. Double Spread de leur cadavre. Si ca c’est pas d’la bonne narration, messieurs dames ! Et du coup la patronne du Shield est vénèr’ et appelle les Avengers. Elle a les boules. Le lecteur aussi. Un numéro entier, juste avec Iron Man au bout du visiophone. Après un sursaut d’intérêt, on retombe dans la grosse arnaque. Ah oui Ninjas’ est sur la couv, mais vous ne le verrez pas dans ce numéro. Pas plus que Sentry. Ca valait le coup de l’inviter lui aussi. C’est le numéro 16 putain, et tout ce qu’on a vu c’est la jungle, des héros à oilpé, White Queen, des ninjas et Silver Samurai qui se bat même pas (alors qu’il se fait couper la mimine par Wolverine dans son propre titre). DREADFULL COMICS en tout point.

Sentry 6 : j’y reviendrais mais très bien Pareil pour NextWave, je ferais en bloc Astonishing Xmen 13 Pour m’astonisher une fois tout les deux mois, va falloir y aller fort. Les précédents numéros (les 12 mois devenu quasiment deux ans) étaient à peine Astonishing, et limite Emmerding. Cette saison commence par une révélation retconesque de Cassandra Nova et d’un membre des Xmen à gros seins. Cassandra Nova est passé à l’Hellfire Club et cela donne vraiment l’impression que personne n’a vraiment lu les numéros qui venaient après E For Extinction de Morrison. Erst ? Tout ca? Pas grâve ils ont du se dire. Après le fiasco post Morrison de Xorn, on est plus à ça prêt. La révélation de ce numéro, c’est que Colossus parle… Oui oui, il sert enfin… enfin à revenir avec Kitty Pride et à lui demander si ça va. Mais bon, c’est un énorme bon en avant. Donc voilà, numéro set up avec plein de mecs avec des capes qu’on sait pas qui s’est… A noter un truc rigolo: Wolverine entraîne une équipe de jeunes mutants (survivants à Decimation M? on en sait rien… est-ce que ça se passe avant Apocalypse qui déboule ? Ou avant que Cyclops se découvre un 3ème frère, idée dépassant pas mal le ridicule. On en sait rien. Ca se passe, Whedon fera des répercutions pour que “son run ait de l’importance… mais voilà, le X world est un bordel que Peter David et Claremont essaye d’organiser tant bien que mal) Donc Wolvie entraine les newbies, la lumière s’éteint…. et là… bah il fait tout noir… alors qu’il y a un gosse en flamme style Johnny Storm. Bravo. Sinon joli dessin de Cassaday quand il ne bâcle pas. __ Xfactor4__ Dit “adieu Sook, on t’aura kiffé”. Focus différent sur d’autres persos, toujours sur fond de Decimation M. Très bonne lecture.

Friendly Neighborhood Spider-Man 5 numéro un peu elseworld puisqu’il se déroule en temps réel et non Marvelien (mon premier numéro puisque leur merde de The Other est fini)… Jolie histoire sur fond de blog et critique en filagramme du net. Dessin retro ce qu’il faut (c’est le sujet). David et Wieringo font plaisir à lire ! ” Amazing Spider-Man 529” Attention accrochez-vous, le préambule de Civil War ainsi que le nouveau costume de Spider-Man, le tout en un numéro. Et bizarrement, j’ai trouvé le nouveau costard, ou plutôt la manière dont il est amené très cohérent. Pour une fois du bon boulot de Straz. Maintenant, on sait bien qu’il ne le gardera pas longtemps, y’a les films derrière et tout. Et puis ces guêtres… un costard signé Quesada qui avait réussi à foirer celui de Batman, Knighfall, souvenez-vous cette merdasse ;) Et là, en plus c’est Ron Garney assez en forme qui revient… Ce préambule de Civil War par contre ahem. Je suis un peu perplexe devant tout les out of character que ça va donner. Les new Avengers vont se disassemble la gueule à peine se seront-ils coming outé… Non mais vraiment quel timing à la noix. Ils auront pas une seule fois sauvé le monde…. juste niqué des ninjas et causé avec Silver Samurai. Iron Man revient au premier plan (alors qu’il n’a pas de ongoing, et non je compte pas le truc peint qui a pris plus d’un an, les changements de son armure ne sont même pas pris en compte), mais donc il revient au premier plan comme sidekick de Spider-Man (il fait des guests à tout les numéros quoi !)… Espérons qu’ils en feront quelque chose. Un numéro mi figue mi raisin alors que je pensais que ça serait une bonne grosse daube dont je me gausserais. Une deception en quelques sorte ?

Blood Of The Demon 13 One year later… pas tout compris, je verrais ça avec le 14 — MS Marvel 1– Mais pourquoi ai-je acheté cette merde… Reed (le mec qui écrit) mimique le style de Bendis à outrance. Il aimerait bien faire parler ses héroïnes de vagin et de bites, mais c’est du pour tout âge, donc elles badinent sur la célébrité des Super Héros. Inintéressant. Si ça dépasse les 25 numéros, je comprendrais pas, ou alors y’a coucherie. __ Y the Last Man__ 43 Encore un numéro lesbien, mais alors très très très drôle. A la recherche d’un singe au Japon donc, mais avec des dialogues tout en finesse. Cover magnifique au passage. ++ Green Lantern 9++ Meilleur numéro de GL depuis Rebirth. Van Scither nous sort son chant du cygne et fout le paquet. GL est donc réuni avec Batman (ils étaient un peu un peu fâché, souvenez vous) pour aller foutre la pâtée à un gonz à la con. C’est ce qui arrivera, mais franchement l’osmose se fait vraiment bien. C’est drôle, bien enlevé, qui sonne un peu la fin de la période pré infinity Crisis. Très très bon comics team up. @@ uncanny Xmen 470@@ Bon Billy Tan est pas si mauvais… il est juste Top Cowesque, c’est juste transparent (il a bien bossé pour eux non ? On ne comprend pas très bien les limites imposées par les sentinelles mais bon, au moins ça traite de decimation M pendant que les autres Xmen voient le sphinx d’Apocalypse débarquer sur le pas d’la porte. Donc ils sont toujours confinés, Psylocke fait encore sa gym (mais c’est expliqué pourquoi, il faut qu’elle revienne au top. Makes sense, étant sportif, je traverse un peu ça après une longue étape maladie… oui empathie tout ça les mecs)… Mais par contre on a droit à un numéro Rachel va chez le Psy… le psy le plus inutile du cosmos.. faudrait la radier de je ne sais quel ordre… C’est un psy du niveau de Steevy chez Ruquier. Elle sert A RIEN. Enfin les méchants Shiars s’évadent (dont le mec qui s’appelle Sega haha) et Bishop les nique presque tout seul. C’est rematch avec Rachel donc… On aurait pas pu fini ça dès le premier match ? Ces mecs n’ont aucune espece de personnalité… A côté y’a Ultimates 2 avec Captain Tariq Ramadan, Thor Popov et tout le tier-monde unifié. Une relative perte de temps.

Infinite Crisis 5 Supermen fight ! L’idée continue à me plaire… puisque Superman (vieux) réagit comme Superboy (“prime”), c’est comme si le monde le forçait à être un bâtard et à réagir comme un con. Cependant, j’ai moins saisi ce numéro car on est un peu retombé dans la branlette pour fan avec des mecs ultra obscur, parachuté à chaque page. Mais cela reste toujours plaisant à lire, il se passe tellement de trucs, ils n’ont pas besoin de s’étaler sur 8 numéros avec rien qui se passe et avec un auteur qui fait “sisi ça va être important, grosse répercutions”. On le sait, on le voit, on le sent. Sais pas comment ça va finir, mais good reading so far.

Ultim++ates –2: 10++– Ainsi donc les Ultimates se sont fait décimé par les méchants, les Frenchculates, dont la base est sous la pyramide du Louvres. haha. Le cast de ces méchants venus foutre la merde est plutôt malin, avec Captain Intifada, Soviet Thor (Soviet ? il s’est pas gouré d’une époque)… Tony Stark, en deux pages m’a plus impressionné que toutes ses prestations du Marvel Universe régulier, sans parler du rire ! Way to go Tony ! Et Hawkeye qu’on croyait tous fini en a encore sous la pédale. Fantastique. Bon ça se termine avec une splash page cliché à la Millar et ça s’organise comme le premier run (rise, fall et reunited, America will prevail), mais putain, quel pied à lire. Ah oui, Hitch là est bien revenu au top. Génial.

”Cher Vania (oui, le diminutif de Ivan^^), Iron Man est devenu le sidekick de Spider-Man au moment où il a plus eu son nom sur la couv et qu’il en est devenu l’invité permanent. Un peu comme les Great Lakes Avengers… 10 numéros qu’il est là, à faire “niark niark, quel méga event peut-on bricoler après le mega event précédent qui date d’il y a 2 mois?” D’ailleurs, je veux dire, en 3 mois, après avoir rejoint les Avengers (!), Spiderman va à Genosha, il vit UNE VIE ENTIERE ALTERNATIVE marié à Gwen, où il a des enfants et dont il se souvient de tout (!!), le mois suivant il meurt (!!!), il renait (!!!!)il reçoit un nouveau costume avec des bras comme Octopus (!!!!!), et l’event suivant ne sera que une guerre. Putain, mais au rythme où ça va, pour faire des events qui ont de l’importance pour Peter, ce sera de lui balancer la station Mir sur les pompes !! ” Sinon Ethan, j’aime bien, c’est plein de vie, il est un peu le Ian Churchill en bien. Ian, qui a l’air très sincère dans ce qu’il fait mais qui tilte pas chez moi, bah avec Ethan ça marche. Il fait les trucs larger than life.

Pour vous je me suis farci le dernier New Excalibur. J’attends des remerciements. donc, N.Ex N°5 entre déjà dans la grande tradition marvel: “un numéro 5 = Fill in issue”. Bientôt dans X Factor 5, dans toutes les crèmeries. Pour être franc, j’ai lâché la barque au numéro précédent, quand Claremont essayait de foutre du sparadrap sur le fiasco Captain Britain avec des nichons laissé par Chuck Austen. Mais au numéro 5, on ne comprend toujours pas où ça va, ni pourquoi ils sont là, à part “faisons une équipe en Angleterre”. C’est cool d’avoir des persos inutilisés dont tout le monde se fiche sauf quelques irréductibles (ah Dazzler^^) mais faut qu’ils aient un but. Les méchants Xmen en cuir, on ne sait toujours pas ce que c’est, et on trouve le temps d’autant plus long que techniquement il y a eu les 4 numéros House of M d’uncanny pour préparer le terrain. Alors c’est vrai, y’a quelques clins d’oeil à Excalibur, la jolie comédie que cela fut sous le fantastique combo Davis+Claremont, mais franchement… là, c’est aussi excitant qu’XTreme Xmen en sortie au Leclerc de Roubaix. Tout cela est donc devenu chiantissime, très moche et on a du mal à choper les atomes d’intérêt. Je suis certain, n’importe qui a quelque chose de mieux à foutre que de lire ça… Comme éplucher les patates pour ce soir. Bonsoir.

Malheureusement, on tombe de haut avec le dernier Powers. On a re-droit à des pages de stand up…. bon là on est sérieusement lassé, d’autant que là, c’est phénoménalement pas drôle. Même Anne Roumanoff fait plus rire ! C’est dire. Et puis ensuite le comics rebascule sur l’histoire de Walker (qui récupère des pouvoirs, mais malheureusement, c’est artistiquement le plus mauvais job d’Oeming… ultra criard à souhait. Le design de son E.T pique les yeux. Pendant ce temps, sa partenaire s’enfonce dans la sombre storyline. Encore 1 2 numéros comme ça et j’arrête.

++ Cable Deadpool 26++ On rentre en mode crossover 90’s pour deux numéros. On a donc droit à une recap page drôle du feu de dieu, mais après, mode “Apocalypse”. On se demande pourquoi seulement maintenant, alors que le sphinx a déjà déboulé dans le jardin des Xmen. Problème de timing ? Pas sérieux ça. Sinon, j’ai du mal à comprendre qui est ce “Cable” du passé… Un expert ? Un numéro très pas drôle mais c’est voulu.

interdit aux mineurs !

__ Sgt Rock 3__ ahh Joe… Joe… Joe… Joejoejoejoe… Joe Kubert. Vous savez les jeunes, la vieillesse, c’est moche. Parfois. Et parfois non. Avez-vous déjà lu le Hugo à la fin de sa vie ? Les tableaux de Rembrant ? Tous ces vieux… Joe Kubert, c’est le Will Eisner qu’il nous reste. The Prophecy, que vous connaissiez Rock ou pas… C’est quelque chose. Pourquoi donc ? Parcequ’on peut discuter sur tout, sur le murissement du trait d’Alan Davis, de l’évolution du combo Austen Byrne, de ces nouveaux talents prometteurs sitôt éteints, et c’est dommage. Mais Kubert, c’est beau comme du Zola. Il vous fait la guerre, avec du nazi, du soldat, de la vie, de la mort. Tu dois lire ça. Et voir à quel point c’est beau de vieillir bien.

X Factor 5 Jolie couv. Intérieur de Calero pas mal. L’histoire m’a fait oublier l’artiste. Peter David est bon. C’est clair. On lit X Factor pour lui. Mais là, c’est gênant. Une femme se fait battre. Tabasser. Elle ne crie pas. Enfin, vous verrez. La brutalité contre une femme, c’est moche. C’est bien rendu car j’ai eu du mal à le lire autrement qu’en diagonale. Un bon affreux comics. Berk. Pas lu, Hawkgirl 1 y later. Envie de lire, mais le perso ne me parle pas. Exiles, chaque couv donne envie.

++ New Avengers 17++ Deodato revit. Incroyable. Un style de ouf. Il s’est réinventé. Comme lors de Hulk. Il n’est plus le même qu’il y a 6 mois. Obrigado. C’est un style lourd, avec des gros pâtés. Si vous aimez Ethan Van Scither, son style abusé, “à fond”, peut-être que ça vous parlera. Pers n’importe quoi drôle. Le truc marrant, c’est que le numéro était le style photo réaliste de mc niven, avec 6 7 pages de gâchés et un combat off panel. Là, toujours presque pas de combat. Les comics d’équipe de super héros en temps décompressés, c’est quand même con, ils ont à peine rencontré “Michael”, le “méchant”. Ils seront bientôt redésassemblé par Civil War. 17ème numéro et premiere fois que Cage sert à quelque chose ! Oui. Il est radical. Il prend l’initiative. Du P.R. Bonne idée… Excellent comics plein de défauts. Ne lisez pas le 16, passez directement au 17. Le 16 est déjà dans le 17 ! En deux pages ! Quelle arnaque. Ah oui, numéro 17, et Sentry est presque enfin là. Mon dieu que c’est long. Donnez ça à Alan Davis, mais sinon c’est assez drôle, et une bonne lecture. De bons petits moments.

{{ Amazing Spider-Man 530}} Depuis 2 numéros, Straz est en forme. Il a du retrouver sa meuf, ou je sais pas quoi. Les editors notes sont pas très drôles, mais Stark est bien écrit. Parker aussi. C’est assez moche, un peu top Cow, mais par moment joli. sisi. Titanium Man! Putain trop bon. Vive les années 80. Tu sais, c’est quand il y avait Dazzler. Le nouveau costard est vraiment intéressant. (Vivement qu’il en change ^^) En fait voilà, pourquoi Amazing Spider-man est sympa depuis deux numéros ! C’est devenu la meilleure ongoing d’Iron Man ! Pas Mal ! S’ils pouvaient faire pareil pour d’autres séries. Genre X factor featuring Wolverine. Ah non. Mauvaise idée il était déjà dans New Avengers. quelle connerie, il n’a servi qu’à dire “oh putain, Alpha Flight”. C’est tout. C’est con. C’est assez out of character. Straz n’écrit bien que les persos “à lui”, visiblement.

Squadron Supreme 1 Génial. Straz a donc plaqué Fiona Avery ? Putain la forme qu’il tient. Il ne se passe rien. Mais putain, on vibre. C’est Squadron Supreme assemble. La scène du quicksilver black et sa mère est tout simplement fantastique. Et je pèse mes mots. Les vacances ont réussi à Gary Frank. Non vraiment, ça donne envie de lire la suite. Et Nighthawk…. C’est cousu de fil blanc. Mais putain. Super bon.

Daredevil 83 Jolie couv. Maintenant je passe toute la critique en mode SPOILER. HUGE SPOILEr Brubaker enculé ! Non franchement. Ce mec écrit super bien. Son Daredevil est fantastique à toutes les pages. Malheureusement, c’est un enfoiré, car il touche à des mythes. Bucky. Et aujourd’hui, Nelson. Que reste-t-il du cast original ? Bill, où es-tu ? Reviens, DD n’est plus, vive DD. Vraiment, j’espère que c’est une astuce, que Nelson va revenir, il est caché à Bogota, en fait, Foggy, c’est Paulie, il est caché, il reviendra. Il est déjà là ? Raz le cul de ces run qui commencent par la mort d’un personnage ancestral. Ca ne se fait pas. Mes gosses auront le droit de connaître Foggy, Electro et Crimson Dynamo, putain. Ou de détester leur père.

Je l’ai déjà dis, DD fonctionne bien depuis Bendis car il a compris ce qui faisait la force du personnage. Sa radicale humanité. Un héros. Mais un homme. Et putain il lui fait vivre un enfer à notre diable. Putain, quelle horreur. La scène avec Battling Murdock vaut l’achat. Mais tout le comics est bien. Vraiment. J’adore et je déteste.

Nextwave 3 Drôle. Page d’intro drôle. Mais je me garde tout la série pour tout apprécier et partager. C’est limité ? En tout cas c’est drôle.

On va arrêter avec les phrases courtes. Pour Xmen 184. De Milligan. Stop. Non, franchement, quand on lit ce comics, on a des regrets, sans doute parcequ’on voit que Larroca a eu plus de temps. Il a reçu le script à temps ou je sais pas quoi. Attention il y aura quelques spoilers, mais franchement, de nos jours, les spoilers, internet et tout ça… bon vous êtes prévenus les mecs. Donc Larroca s’est défoncé. Caramba. Pour Milligan. …. ah milligan j’avais tant d’espoirs et puis finalement rien, alors que ce mec est génial. C’était vraiment pas bon. J’ai même pas pu tout prendre tellement Mill+LArro c’était dur, et ne parlons pas de Vera Cruz. Mais ce comics est génial. Pas besoin d’avoir lu le précédent numéro. Je vous le pitch: Apo revient et téléporte son sphinx de Kombat dans le jardin des Xmen. Mum-ra est battu. Toute cette non-subtilité, c’est l’apothéose dans ce numéro. Apo n’a jamais été subtil. Enfin si il l’a été, mais c’était dans les années 90, et c’était vraiment très très nul. X-cutioner song, souvenez-vous, on kiffait, on était ado, les gros gun de Cable et de Bishop, on décalquait, on comprenait pas M.Sinister, d’ailleurs qui le comprend ? Donc Apo, le Darkseid de la Marvel débarque et incarne un vrai espoir mutant post House of M, histoire qu’on n’oublie pas ce “fabuleux event”. Il est le de villier des lepenistes. Attention, en une page, Colossus a été plus utiles que tout Astonishing Xmen, que ses deux dernieres années, depuis son retour. Quelle classe ! Le truc fabuleux de ce comics, de ce numéro, c’est qu’il est surréaliste. Il est cliché. Il y va à fond. Deesaad trahit Darkseid, Gambit trahit les Xmen et devient Death pour des raisons stupides, Havok devient un vrai chef ! Havok ! Sunfire est pathétique. Il y a des sous persos obscurs comme cavaliers, le Apo. Skids, putain ! On est dans les années 90 ! Nicieza ne nous avait pas menti ! C’est génial. C’est drole mais pas intentionnellement. Il y a même un inévitable triangle amoureux en plein milieu de la bataille. Et des bonnes vannes. Bravo Salvador, bravo Milli, j’ai rajeuni. Tuez Gambit ! LOL. Cette expression est nulle, mais… c’est “énorme”. Larger than life. Où est Cable ?On croirait Claremont + Romita. Pas Silvestri Claremont, faut pas déconner, mais c’est bien quand même. Un magnifique comics d’ado. Un faux crossover de commande, totalement illogique.

Des comics nuls en mars ? Ptet… Relis. Mais pas de mauvais comics. Un gros mois. Trop long. Ca arrive. Merci de votre temps.