Urbex : le dortoir abandonné de Tokyo

 

Il y a le Japon du cliché, “entre tradition et modernité”, et son croisement de la “Sortie Est de Shinjuku” avec des néons partout. Et il y a ce dortoir en ruines.
Seika 005

Seika 011

J’ai tellement utilisé la métaphore des “ruines nostalgiques” qu’elle a fini par perdre son sens. C’était jusqu’à ce que je découvre un endroit comme le dortoir de Seika. Une ruine planquée en plein Tokyo, cachée par une végétation anarchique. Des travailleurs chinois y vivaient, jusqu’à ce qu’un incendie ravage l’établissement il y a quelques années. Le rez-de-chaussé est calciné mais les chambres des étages supérieurs sont intactes, laissant apparaître des traces d’une existence précédente. Une collection de disques vinyles, des lits, des bouquins, des VHS, des vêtements, parfois un peu de porno dans les placards… Il n’y a rien de plus triste que les noms sur les portes ou ces lettres abandonnées. Deux personnes sont mortes dans l’incendie. Ce poids de la mémoire si fraîche rend l’atmosphère étouffante, comme lorsqu’on est obligé de fouiller chez quelqu’un qui vient juste de mourir. On ne sait pas par où commencer, si l’on doit continuer ou simplement s’arrêter pour chialer. C’est intolérable. Heureusement, le toit est toujours accessible, une bouffée d’air dans un Tokyo où il a fait étonnement mauvais en ce mois de septembre. Je me demande combien de temps encore demeurera ce dortoir, dans un pays qui a pourtant reconstruit en quelques mois ses côtes dévastées par le Tsunami de 2011. Avec ses murs qui tremblent encore au moindre coup de vent, son Snoopy trônant sous un toit qui n’existe plus et ses objets personnels étalés comme si plus rien n’a d’importance, je crois que j’ai rarement vu un bâtiment aussi désespéré de ma vie.

Seika 012

Seika 004

Seika 010

Seika 017

Seika 022

Seika 023
Seika 014

Seika 009

Seika 007

Seika 008

Seika 027

Seika 024

Seika 003

Seika 026

Seika 025

Seika 015

Seika 001

Seika 002

Seika 006

Seika 016

Photos by myself & Katya Mokolo.

 

Et une vidéo qu’elle a réalisé pour l’occasion.

Urbex : Seika Dormitory from kitsuney on Vimeo.